•  

    Ha Ha Ha !!! Mais jusqu'où s'arrêteront-ils ???

     

     

    Danemark : un fabricant de glaces renonce au nom "esquimau", jugé offensant

     

    Farce du 1er Avril ?

      

    Le terme rappelle aux Inuits et autres peuples de l'Arctique "un passé d'humiliations et de traitements injustes", selon la marque Hansens Is.

     

    "Après mûre réflexion, nous avons décidé de donner à notre bâtonnet glacé un nouveau nom plus approprié." Le glacier danois Hansens Is a rebaptisé sa glace jusqu'ici appelée "Eskimo" ("esquimau") car le terme est perçu comme une offense envers les Inuits et autres peuples de l'Arctique, ainsi que l'a expliqué la marque sur sa page Facebook mardi 14 juillet.  

    Colonie danoise depuis le 18e siècle et jusqu'en 1953, le Groenland est depuis 1979 un territoire autonome du Danemark, peuplé d'environ 55 000 habitants, en majorité des Inuits. 

    "'Esquimau' a un sens péjoratif pour beaucoup de Groenlandais"

    Le glacier haut de gamme installé en banlieue de Copenhague explique qu'il n'avait au départ pas l'intention de renoncer au terme, de plus en plus rejeté à partir des années 70 par les quelque 140 000 habitants autochtones de l'Arctique. "Mais après dialogue et enquête, il est devenu clair pour nous que les peuples estiment que le nom esquimau leur rappelle un passé d'humiliations et de traitements injustes, auquel nous n'avions jamais pensé auparavant", écrit-il. 

    Une étymologie populaire veut que le mot signifie "mangeur de viande crue".

    Sa célèbre glace a été rebaptisée O'Payo, du nom du chocolat dans lequel la glace est trempée, indique la marque.  


    8 commentaires
  •  

    Et la Tour de Babel s'en est mêlée...

       

       

    La langue française peut se révéler une vraie désillusion

     

    Mohamed, accablé de problèmes, décide de se suicider.   
    Il accroche une corde à une branche d'arbre, puis monte sur un tabouret.    

    Il passe sa tête dans le noeud coulant et s'apprête à sauter, lorsqu'un brave curé qui passait par là lui crie :    
    -Arrête, arrête ! Ne fais pas ça ! Quels que soient tes soucis et tes peines, tu trouveras force et réconfort dans les Saintes Écritures ! 
    Tiens, prends ma Bible et lis là, elle te sauvera du désespoir ! !   
    -Laisse moi avec ta Bible,lui répond Mohamed ; je n'ai trouvé aucune aide dans notre Coran, ce n'est pas ta maudite Bible qui pourra me sauver ! 

    -Prends là, dis le Curé en s'éloignant, ouvre là : à n'importe quelle page et suis les sages conseils qu'elle te donne ! ! !
    Le curé s'en va et Mohamed se dit qu'au point où il en est, cela vaut peut-être la peine d'essayer.    

    Il se libère de la corde et descend du tabouret.

    Il prend la Bible, l'ouvre au hasard et lit :  "Repens-toi !" 

     

     


    9 commentaires
  •  

    Article déjà publié en 2016 auquel j'ai ajouté d'autres photos

     

     

    Sur la route de Ouarzazate à Aït Ben Haddou, étape à ne pas manquer dans le village de Tabourahte : l'atelier de Mohamed Joud.

     

    Une visite intéressante et sympathique chez Monsieur Mohamed JOUD, Peintre et Sculpteur sur pierre.

    Son atelier, ainsi que sa maison entièrement peinte et décorée par lui-même et son épouse, se situent à Tabourahte, sur la route d'Aït Ben Haddou, à environ 20 km de Ouarzazate.

    Ce lieu est un véritable petit bijou...  

     

    Rencontre avec l'artiste

      

    Rencontre avec l'artiste

     

    Rencontre avec l'artiste

     Les oeuvre sculptées sont exposées dehors et à l'intérieur

    Rencontre avec l'artiste

      

       Rencontre avec l'artiste 

     

    Rencontre avec l'artiste

      Kasbahs ou personnages, le travail se doit d'être minutieux

    Rencontre avec l'artiste

      

    Rencontre avec l'artiste

     

    Rencontre avec l'artiste

     

     

    Bismillah !

    La visite de ce lieu magique s'est terminée, bien évidemment, par le traditionnel thé à la menthe qu'accompagnaient les délicieuses pâtisseries marocaines cuisinées par Myriam, épouse de Mohamed. 

    A très bientôt, Famille Joud !       

        Rencontre avec l'artisteRencontre avec l'artiste

      

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    8 commentaires