•  

    Le Facteur Cheval

      

    Le Facteur Cheval

      Joseph Ferdinand Cheval : 1836 - 1924

       

      

    Le Facteur Cheval

     

    Il y a quelques années, nous avons séjourné en France. Nos amis habitant l'Isère nous ont emmenés visiter une bien curieuse maison située à Hauterives, dans la Drôme (26), la fameuse Maison du Facteur Cheval. 

     

    "Fils de paysan je veux vivre et mourir
    pour prouver que dans ma catégorie
    il y a aussi des hommes de génie
    et d'énergie. Vingt-neuf ans je suis resté
    facteur rural. Le travail fait ma gloire
    et l'honneur mon seul bonheur;
    à présent voici mon étrange histoire.
    Où le songe est devenu,
    quarante ans après, une réalité." 

    Ce Palais, conçu et construit entièrement par un seul homme, ne laisse pas indifférent. Ce style, qu'on pourrait qualifier de baroque, veut étonner, veut éblouir le visiteur... Quel était ce mystérieux créateur ?

     

    Le Facteur Cheval

     

    Ferdinand Cheval, facteur de son état, a consacré 33 années de sa vie -de 1879 à 1912- à l'édifice de "son" chef d'oeuvre ! Ce palais lui a été inspiré par Dame Nature, nature qu'il côtoyait chaque jour, durant ses longues tournées à pied. Il récupérait ainsi les différents matériaux nécessaires à cette construction hors du commun : des cailloux, des pierres, des coquillages, ... 

     

    Le Facteur Cheval

         

    Lieu unique, à nul autre pareil, tout droit sorti de l’imagination vagabonde d’un facteur de campagne, le Palais idéal est un hymne au génie de la nature. Une nature dont le spectacle lui procure un bonheur intense et dont il va s’inspirer pour se mettre à l’ouvrage.

     

    Le Facteur Cheval

     33 années vouées à sa passion... 

    Le Facteur Cheval 

     

    Le Facteur Cheval

      

    Le Facteur Cheval


    Le travail fait ma gloire…

    De la première à la dernière pierre, l’homme construit son rêve d’éternité, inlassablement : 93 000 heures, 10 000 journées, 33 ans. Imperturbable, le facteur n’a que faire des moqueries des uns, vite balayées par les encouragements des autres. Et parce qu’il rêve aussi d’horizons lointains, de voyages et d’aventures exotiques, Ferdinand Cheval invite l’histoire, les philosophies, les civilisations, les religions du monde entier. Le palais se fait temple de la nature, des idées, de la tolérance. Les messages gravés par le facteur sont intemporels et parlent à chacun d’entre nous, selon son cœur.

    … et l’honneur mon seul bonheur
    Ferdinand Cheval s’en est allé, rejoindre les fées de l’Orient et de l’Occident. Au cimetière municipal, son tombeau ressemble à son Palais. Son repos y est celui de l’honnête homme qui a accompli son travail. Picasso, André Breton, André Malraux ont salué le facteur devenu artiste et dont l’œuvre, soudain, prend une dimension nouvelle : art naïf, art brut, Surréalistes, Monument historique, Gaudi. Chaque année, des milliers de visiteurs du monde entier s’arrêtent à Hauterives pour découvrir ce Palais et emporter un peu de ce rêve de pierre qui n’en finit pas de nous fasciner.

     

    Le Facteur Cheval

        

    Le Facteur Cheval

      

    Le chef-d'oeuvre de toute sa vie s'appelait "Le Palais Idéal"


    8 commentaires
  •  

     

     

    Chez les Paziolais Ouarzazis - 5

     

     

     Leucate - Dégustation d'huîtres

    Quelle excellente... et succulente idée !

     

      

    A Paziols - D'huîtres, on raffole !

         

     

     

     

     

     

    A Paziols - D'huîtres, on raffole !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    A Paziols - D'huîtres, on raffole !

     

    A Paziols - D'huîtres, on raffole !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    A Paziols - D'huîtres, on raffole !

      

    A Paziols - D'huîtres, on raffole !

     

     

    Hum !

    Toutes ces huîtres dans leurs bacs...

    Ca sent la fraîcheur !!! 

     

     

     

     

    A Paziols - D'huîtres, on raffole !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    L'Esprit de Villemarin veille sur nous ! 

    A Paziols - D'huîtres, on raffole !

         

    A Paziols - D'huîtres, on raffole !

     

    Allez ! Prêts ?

    On peut y aller ?

     

       

    A Paziols - D'huîtres, on raffole !

     

     

       

    Oh ! Regardez-les comme ils sont tous concentrés...

     

    Ils ne daignent même pas faire un sourire à la caméra...

     

     

     

     

     

    La deuxième vie de la coquille d'huître.

    Ici, les coquilles vides attendent d'être recyclées.

    A Paziols - D'huîtres, on raffole !  

     

    A Paziols - D'huîtres, on raffole !

     


    6 commentaires
  •  

     

     

    Chez les Paziolais Ouarzazis - 4

     

     

     CUCUGNAN

     

    Village du légendaire "Curé de Cucugnan" d'Alphonse Daudet

     

     

    Le Moulin d'Omer

     

     

    Il se trouve tout en haut du village. 

    A Paziols, on rigole...

      

      Tourne, tourne, petit moulin... 

     

    A Paziols, on rigole...

       

     

            Ses ailes de frêne sont orientées face au vent grâce à un toit pivotant.  

    A Paziols, on rigole...

        

    A Paziols, on rigole...

     

    Ici, il ne s'agit pas des des "Lettres de mon Moulin"...

     

    A Paziols, on rigole...

     

      

    A Paziols, on rigole...

     

     

    Le Curé n'a pas disparu.. Il a Sa Propre Table ! 

    A Paziols, on rigole...

     

     

     Tiens tiens, des concurrents...   "Bienvenue chez Nous ?"

    A Paziols, on rigole...


    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique