• Actualités internationales

     

    Leonard Cohen, poète mélancolique et compositeur légendaire, s'en est allé hier jeudi... Il avait 82 ans.

    Adieu Grand Artiste !

  •  

      

    Ce texte n'est pas de moi. Mon frère me l'a envoyé. Je le trouve savoureux...

     

    Parmi les différentes mesures prises pour lutter contre l'épidémie du Coronavirus, il est demandé de ne pas se serrer la main. 

    Par contre, il est possible – et c'est même recommandé- de se serrer les coudes. Il ne faut donc plus tendre la main,  ne plus faire des pieds et des mains, seulement des appels du pied afin de garder les mains libres.

    Si vous êtes à la tête d'une association et que vous vouliez vous retirer, impossible de passer la main ; certes, il reste la solution de vous faire sortir à coups de pied dans l'arrière-train mais ce n'est pas très élégant et l'on peut très vite en venir aux mains. 

    Pour les amoureux qui ont le cœur sur la main il est illusoire de le donner, ni même de le partager : les  mariages vont tomber en désuétude car plus personne ne fera une démarche pour demander la main de l'être aimé. 

    Autre conséquence grave pour la démocratie : désormais la politique de la main tendue est vouée à l'échec, être pris la main dans le sac sera moins grave que de donner un coup de main. 

    Bien sûr, la main gauche doit ignorer ce que fait la main droite mais si elle a donné de l'argent de la main à la main, il sera nécessaire de lui passer un savon. 

    C'est dans la tribulation qu'il convient d'être fort, l'épidémie génère un sentiment de peur ; la solution ? - S'en laver les mains et prendre son courage à deux mains, surtout en mains propres. 

     

     Au revoir et à 2 mains !


    24 commentaires
  •  

     

     C'est pas bête... Fallait y penser...

    Les travailleurs "niqués" par Nike"

     

     

     

       

    J'en avais déjà entendu parler...

    Et cela m'est confirmé par un article que j'ai relevé récemment :

    Le narrateur s'est rendu dans un magasin "Decathlon" pour l'achat d'une paire de "Nike".

     

    Relation de Travail Triangulaire USA/Chine/Vietnam ?

     

    Quelle n'a pas été sa surprise de lire sur les étiquettes de ses chaussures NIKE, que le pied droit est fabriqué en Chine, et le pied gauche au Vietnam...

    Pensant à une erreur d'étiquetage, il est allé se renseigner auprès du vendeur. Il n'y avait aucune erreur ! 

    Pour éviter qu'une usine de sous-traitance ne fabrique un nombre de chaussures plus important que le nombre commandé, pour les écouler sur le marché noir, NIKE fait fabriquer les pieds gauches dans un pays et les pieds droits dans un autre pays.

     

    Relation de Travail Triangulaire USA/Chine/Vietnam ?

       

    Egalement, au cas où les ouvriers de leurs usines aient envie de porter des NIKE -que leurs salaires ne permettent pas d'acheter-, ils ne pourraient chausser qu'un seul pied ! Le vol s'avère donc complètement inutile.

    Un marque de sport qui porte bien son nom !!!  LOL


    13 commentaires
  •  

    Ha Ha Ha !!! Mais jusqu'où s'arrêteront-ils ???

     

     

    Danemark : un fabricant de glaces renonce au nom "esquimau", jugé offensant

     

    Farce du 1er Avril ?

      

    Le terme rappelle aux Inuits et autres peuples de l'Arctique "un passé d'humiliations et de traitements injustes", selon la marque Hansens Is.

     

    "Après mûre réflexion, nous avons décidé de donner à notre bâtonnet glacé un nouveau nom plus approprié." Le glacier danois Hansens Is a rebaptisé sa glace jusqu'ici appelée "Eskimo" ("esquimau") car le terme est perçu comme une offense envers les Inuits et autres peuples de l'Arctique, ainsi que l'a expliqué la marque sur sa page Facebook mardi 14 juillet.  

    Colonie danoise depuis le 18e siècle et jusqu'en 1953, le Groenland est depuis 1979 un territoire autonome du Danemark, peuplé d'environ 55 000 habitants, en majorité des Inuits. 

    "'Esquimau' a un sens péjoratif pour beaucoup de Groenlandais"

    Le glacier haut de gamme installé en banlieue de Copenhague explique qu'il n'avait au départ pas l'intention de renoncer au terme, de plus en plus rejeté à partir des années 70 par les quelque 140 000 habitants autochtones de l'Arctique. "Mais après dialogue et enquête, il est devenu clair pour nous que les peuples estiment que le nom esquimau leur rappelle un passé d'humiliations et de traitements injustes, auquel nous n'avions jamais pensé auparavant", écrit-il. 

    Une étymologie populaire veut que le mot signifie "mangeur de viande crue".

    Sa célèbre glace a été rebaptisée O'Payo, du nom du chocolat dans lequel la glace est trempée, indique la marque.  


    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique